Le Forum UDE - L'Essentiel de Football Manager, de Championship Manager et de l'Actu Football
Apparence du forum :

Ligue1, Le classement UDE Angers SCO AS Monaco AS Saint-Etienne En Avant De Guingamp Troyes Aube Champagne Football FC Lorient Bretagne Sud FC Nantes Atlantique GFC Ajaccio Girondins De Bordeaux Lille OSC Montpellier Herault SC OGC Nice Olympique Marseille Olympique Lyonnais Paris Saint Germain FC SC Bastia Stade Malherbe Caen Stade De Reims Stade Rennais Toulouse Football Club
Ligue2, Le classement UDE AC Ajaccio AJ Auxerre AS Nancy Lorraine Niort Clermont Foot Auvergne Dijon Football Cote D'Or Evian Thonon Gaillard FBBP01 FC Metz FC Sochaux Montbelliard Le Havre AC Paris FC Racing Club De Lens Red Star FC Stade Brestois Stade Lavallois FC Tours US_Creteil Valenciennes FC Nimes Olympique

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?



Sondage
Question: Qui gagnera l'Euro ?
Espagne
Italie

Pages: 1 [2]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Finale: Espagne - Italie  (Lu 5939 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
rico29
Un bon nantais est un nantais en Ligue 2 !
Légendaire
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 14987



WWW
« Répondre #20 le: 02 Juillet 2012 à 18:31:34 »

L'espagne, comme le Barça, est chiante à voir jouer lorsque l'adversaire refuse le jeu, et qu'en plus elle est privée de Villa. Quand l'adversaire joue, comme cela a été le cas pour l'Italie, ça donne ça 

Pour moi c'est exactement ça, tu mets des équipes qui ferment le jeu, ça devient chiant parce qu'il n'y a pas un espace et c'est de la passe à 10.
Tu mets une équipe qui veut jouer, on voit le résultat.

C'est du même acabit que Barcelone-Chelsea, tu peux sortir du match en te disant que le Barça c'est chiant, mais avec un autre adversaire ça reste de loin la meilleure équipe. Pour moi, l'Espagne c'est exactement pareil, la justesse technique hier était juste hallucinante?
Journalisée
Kharn9
A tout gagné
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4892


Manager en bois... et joueur en plomb


« Répondre #21 le: 02 Juillet 2012 à 19:07:44 »

En même temps, si ça donne ça quand l'équipe en face joue... Pourquoi est-ce que les équipes continueraient à jouer ?

Je veux dire, c'est pas le but des adversaires des espagnols de prendre 4-0.

A un moment, on ne peut pas critiquer les gars qui ferment le jeu contre Roja/Barça si c'est la seule manière de gagner...
Journalisée

Hyland
Ballon d'or
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3566


Stéphanois


« Répondre #22 le: 02 Juillet 2012 à 20:14:09 »

Oui, sauf que jouer comme ça lorsque l'on est techniquement ou physiquement inférieur à l'adversaire, on a vu par le passé ce que ça donnait. Ce n'est pas nouveau... La grèce en 2004, c'était ça, le football italien il y a 25 ans, c'était ça. Et quand deux équipes utilisant ce shéma s'affrontent, ça donne un 0-0 avec aucune occasion de but. Et tu te fais ch... comme un rat mort.

Parce que ce système, au demeurant, est tactiquement intéressant, mais pas si simple à mettre en oeuvre offensivement parlant. Tout repose sur une seule chose : la vitesse de contre. Quand tu récupères le ballon, il n'y a pas 36 manières de progresser : devant, vite, et à une touche de balle. Ca nécessite des joueurs avec un certain profil, et bien peu d'équipes ont ce type de joueur. Tu n'aura pas 50 occasions de marquer, juste une ou deux, pas plus ! Ne pratique pas le béton qui veut. regarde l'EDF contre l'espagne, ils ont essayé de "bétonner" un peu, mais sans avoir ce qu'il faut derrière : une remontée de balle rapide à une touche de balle. Nasri, Ribery, Malouda, tous multiplient les touches de balle avant de la donner à quelqu'un.

Et si tu prends un but sur un coup de pied arrêté avant d'en avoir marqué un en contre, tout s'effondre, parce que tu n'as ni le shéma ni les joueurs qui te permettrait d'aller égaliser face à une équipe qui, du coup, attendrait tranquillement vu qu'elle mène au score. C'est risqué, aussi, comme tactique, car tu met tous tes oeufs dans le même panier : la défense. Si le panier tombe, t'es foutu !

Le jeu de l'espagne, et du barça, est sans conteste l'un des plus beau que j'ai vu dans ma vie. Il est chiant si l'équipe en face joue le béton, mais ce n'est pas non plus la faute des espagnols si leur adversaire joue comme ça. On ne peut pas critiquer les gars qui ferment le jeu si c'est la seule manière de gagner, mais peut-on critiquer les espagnols si leurs adversaires refusent le jeu ?? Et pourtant, vous le faites en trouvant ça "chiant".

le jeu de l'espagne peut être magnifique si l'adversaire joue, chiant s'il ne joue pas. Le béton est toujours chiant, que l'adversaire joue ou pas. Pour moi, le choix est vite fait... Sans compter que l'intelligence de jeu d'Iniesta ou de Xavi est toujours remarquable, cette capacité à balancer soudainement LA passe qui va désarçonner la défense adverse, et tout ça à une touche de balle... Il faut une sacrée technique, un sacré coup d'oeil pour faire ça.

Au demeurant, l'Italie hier a perdu en partie parce que Balotelli n'a pas été à la hauteur de l'évènement. Je pensais que le sélectionneur italien le sortirait, mais non...
Journalisée
rico29
Un bon nantais est un nantais en Ligue 2 !
Légendaire
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 14987



WWW
« Répondre #23 le: 02 Juillet 2012 à 21:23:16 »

Le jeu de l'espagne, et du barça, est sans conteste l'un des plus beau que j'ai vu dans ma vie. Il est chiant si l'équipe en face joue le béton, mais ce n'est pas non plus la faute des espagnols si leur adversaire joue comme ça. On ne peut pas critiquer les gars qui ferment le jeu si c'est la seule manière de gagner, mais peut-on critiquer les espagnols si leurs adversaires refusent le jeu ?? Et pourtant, vous le faites en trouvant ça "chiant".

Mon héros supappla supappla
Journalisée
Dams13
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 9453


Dams vole pour vous, au ras du sol évidemment!


« Répondre #24 le: 02 Juillet 2012 à 21:49:46 »

Je ne suis pas d'accord sur un point. Contre la France, l'Espagne s'est contenté de son 1-0 pendant 70 minutes. On va me dire que ce n'était pas à elle à attaquer mais je ne pense pas vous faire mal en disant que la différence de niveau entre l'Espagne et la France lorsque les Espagnols jouent à fond est quand même suffisante que pour se permettre de contrôler autrement qu'en marchant non ?

Contre la Croatie, le jeu n'était pas non plus totalement bouché puisque les Croates ont eu pas mal d'occasions franches et ils ont même joué avec 6 joueurs à vocation offensive (Modric, Mandzukic, Rakitic, Jelavic, Perisic et Srna qui jouait étonnement haut) à partir de la 65ème minute et même 7 avec Eduardo à partir de la 80ème, c'est juste que les Espagnols jouaient mal (sur ce match).

Contre le Portugal, c'est pas la même chose, là je vous rejoins, les Portugais étaient bien regroupés et jouaient fort bien en défense et la différence entre les 2 équipes était minime mais, il faut avouer que le ressenti du public n'est pas totalement faux, ils ont souvent laissé l'impression de s'économiser surtout en quart de finale...
Journalisée
Kharn9
A tout gagné
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4892


Manager en bois... et joueur en plomb


« Répondre #25 le: 02 Juillet 2012 à 21:50:31 »

Je ne conteste pas, Hyland.

Sauf le

mais ce n'est pas non plus la faute des espagnols si leur adversaire joue comme ça.

C'est, aujourd'hui, la seule méthode qui semble permettre de leur résister et, de temps en temps, de gagner. Donc indirectement, si, c'est la faute des espagnols 

Mais c'est pas grave hein, dans six ans tout le monde sera revenu au catenaccio et on pourra recommencer le cycle des 20 dernières années.

Journalisée

Hyland
Ballon d'or
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3566


Stéphanois


« Répondre #26 le: 02 Juillet 2012 à 22:40:18 »

Je ne suis pas d'accord sur un point. Contre la France, l'Espagne s'est contenté de son 1-0 pendant 70 minutes. On va me dire que ce n'était pas à elle à attaquer mais je ne pense pas vous faire mal en disant que la différence de niveau entre l'Espagne et la France lorsque les Espagnols jouent à fond est quand même suffisante que pour se permettre de contrôler autrement qu'en marchant non ?

Contre la Croatie, le jeu n'était pas non plus totalement bouché puisque les Croates ont eu pas mal d'occasions franches et ils ont même joué avec 6 joueurs à vocation offensive (Modric, Mandzukic, Rakitic, Jelavic, Perisic et Srna qui jouait étonnement haut) à partir de la 65ème minute et même 7 avec Eduardo à partir de la 80ème, c'est juste que les Espagnols jouaient mal (sur ce match).

Contre le Portugal, c'est pas la même chose, là je vous rejoins, les Portugais étaient bien regroupés et jouaient fort bien en défense et la différence entre les 2 équipes était minime mais, il faut avouer que le ressenti du public n'est pas totalement faux, ils ont souvent laissé l'impression de s'économiser surtout en quart de finale...

En même temps, les espagnols aussi apprennent de leurs matchs. Ils savent très bien que jouer à fond, face à des équipes bien regroupées, les exposent en fin de match à cause de la fatigue, par exemple. Alors ils se montrent plus patients, ils font tourner la balle, encore et encore, en attendant que leur adversaire, à un moment ou à un autre, finisse par commettre une erreur dans le replacement - il suffit d'un joueur offensif qui n'aime pas s'acquitter de tâches défensives, un Menez par exemple - et tac ! ils balancent instantanément la passe qui fait mal. Vous avez vu, hier, certaines séquences espagnoles avec un jeu en triangle très rapide à une touche de balle pour se débarrasser du pressing italien ? Ca épuise l'adversaire. Tu prends barça-chelsea, je n'ai pas aimé du tout la victoire de Chelsea, mais je reconnais une chose, c'est que le premier défenseur de Chelsea, c'était Drogba. Il s'est battu de toutes ses forces du début à la fin. Tu vois un Benzema faire ça ? Un Robben ? Un Nasri ?

Contre la France, comme je l'ai dit, à partir du moment où ils mènent 1-0, ils savent qu'il est très difficile pour nous de revenir dans le match... parce qu'on a un schéma défensif. Ils inversent les rôles et laissent leur adversaire s'épuiser... en vain. Aucune raison pour eux de courir comme des dératés, coller un 4 ou 5-0 à la France pour arriver en 1/2 face aux Portugais en étant "fatigués". Ca serait même une faute de le faire !

La Croatie, oui, les espagnols n'ont pas très bien joué (en même temps, rater un match de temps à autre, ça arrive) mais je trouve aussi que les Croates avaient un impact physique phénoménal au milieu de terrain. Y compris de la part des joueurs croates "offensifs".

Il est tout à fait possible que les espagnols se soient économisés à un moment ou à un autre... ça n'en est que plus fort, en fait. Gagner une compétition en se payant le luxe de s'économiser dans des matchs en qualification directe, ce n'est pas donné à tout le monde !

Citation
C'est, aujourd'hui, la seule méthode qui semble permettre de leur résister et, de temps en temps, de gagner. Donc indirectement, si, c'est la faute des espagnols

Mais c'est pas grave hein, dans six ans tout le monde sera revenu au catenaccio et on pourra recommencer le cycle des 20 dernières années.

Je ne crois pas. Le football évolue mais ne revient jamais en arrière. Le catenaccio marchait à une époque où la notion d'équipe était primordiale, mais maintenant, dans le football moderne, les individualités prennent de plus en plus le pas sur le collectif. On voue un culte à des joueurs qui ne jouent pas pour le collectif.

Or le plus grand ennemi du catenaccio, c'est l'individualisme.

Après, pour ce qui est des responsabilités, disons que l'espagne est indirectement responsable du "non-jeu" de leur adversaire, mais que leur adversaire en est directement responsable 
Journalisée
Hyland
Ballon d'or
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3566


Stéphanois


« Répondre #27 le: 02 Juillet 2012 à 22:58:44 »

Un des plus beau symbole, je trouve, c'est le fait que le milieu espagnol est d'un niveau technique exceptionnel. Iniesta, Xavi, par exemple, n'ont rien à envier aux plus grands joueurs sur ce plan-là, et pourtant, ils font très, très rarement des gri-gri pour épater la galerie, ils utilisent leur technique pour réaliser un geste qui leur permet de mettre un partenaire en bonne position, via un contrôle orienté par exemple. C'est... C'est le truc qui me vient en premier à l'esprit quand je me rappelle leurs matchs, je ne pense pas à leurs buts, mais à leur milieu de terrain. Leur technique est tellement peaufinée qu'elle est débarrassée de tout superflu, de toute fioriture, elle est... épurée. Et je trouve ça magnifique 
Journalisée
Dams13
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 9453


Dams vole pour vous, au ras du sol évidemment!


« Répondre #28 le: 02 Juillet 2012 à 23:14:11 »

En même temps, les espagnols aussi apprennent de leurs matchs. Ils savent très bien que jouer à fond, face à des équipes bien regroupées, les exposent en fin de match à cause de la fatigue, par exemple. Alors ils se montrent plus patients, ils font tourner la balle, encore et encore, en attendant que leur adversaire, à un moment ou à un autre, finisse par commettre une erreur dans le replacement - il suffit d'un joueur offensif qui n'aime pas s'acquitter de tâches défensives, un Menez par exemple - et tac ! ils balancent instantanément la passe qui fait mal. Vous avez vu, hier, certaines séquences espagnoles avec un jeu en triangle très rapide à une touche de balle pour se débarrasser du pressing italien ? Ca épuise l'adversaire. Tu prends barça-chelsea, je n'ai pas aimé du tout la victoire de Chelsea, mais je reconnais une chose, c'est que le premier défenseur de Chelsea, c'était Drogba. Il s'est battu de toutes ses forces du début à la fin. Tu vois un Benzema faire ça ? Un Robben ? Un Nasri ?

C'est sûr qu'au final contre la France, ils ne se sont pas fatigués. Je les comprends j'aurais fait pareil mais pas de la même manière. Leur jeu en triangle en vitesse est magnifique et pourtant ce n'est pas un jeu où les joueurs se déplacent vite, c'est surtout qu'ils se déplacent bien et c'est le ballon qui va vite (ok parfois tu as un Alba qui te pique à sprint aller-retour de 300 mètres). Derrière je n'aime pas qu'on vienne dire que ce match n'était pas chiant parce que pour moi les 2 équipes l'ont rendu chiant. Les Français de n'avoir rien proposé comme résistance et les Espagnols de s'être fortement contenté du 1-0 en marchant déjà à la 20ème minute...

Maintenant c'est clair qu'on ne peut pas avoir à tous les coups un champion qui te fait un Euro du feu de Dieu comme celui de 2008.
Journalisée
Kharn9
A tout gagné
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4892


Manager en bois... et joueur en plomb


« Répondre #29 le: 02 Juillet 2012 à 23:37:50 »

Un des plus beau symbole, je trouve, c'est le fait que le milieu espagnol est d'un niveau technique exceptionnel. Iniesta, Xavi, par exemple, n'ont rien à envier aux plus grands joueurs sur ce plan-là, et pourtant, ils font très, très rarement des gri-gri pour épater la galerie, ils utilisent leur technique pour réaliser un geste qui leur permet de mettre un partenaire en bonne position, via un contrôle orienté par exemple. C'est... C'est le truc qui me vient en premier à l'esprit quand je me rappelle leurs matchs, je ne pense pas à leurs buts, mais à leur milieu de terrain. Leur technique est tellement peaufinée qu'elle est débarrassée de tout superflu, de toute fioriture, elle est... épurée. Et je trouve ça magnifique 

Totalement d'accord sur la technique épurée. C'est personnellement ce que je préfère dans le foot, ces joueurs qui maîtrise tellement leur sujet qu'ils n'ont pas besoin d'une roulette ou d'un quadruple passement de jambe pour faire comprendre à tout le monde qui ils sont.
Les joueurs qui mettent tout le monde dans le vent en marchant et dont la maîtrise transpire dans tous les gestes et surtout les plus simples, c'est mes favoris et c'est que qui m'impressionnait chez un Le Tissier, un Bergkamp ou un Zidane (version 2006).

En fait, je pense que je viens de comprendre ce qui m'énerve chez les espagnols.
Ils ont épuré leur technique par rapport à, par exemple, un Cristiano Ronaldo. Mais au lieu de redoubler de gri-gris, ils redoublent de passes... et c'est malheureux à dire, mais je fini par me lasser autant de leur redoublement de passes que je me suis lassé des gri-gris des joueurs plus classiques.
C'est terrible, parce que la passe est quand même la base du foot mais bon...

EDIT : et cet ennui du redoublement de passe est forcément renforcé quand l'équipe en face fait le mur et oblige les passes à être essentiellement latérales...
Journalisée

Stayphan
Légendaire
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 10929


Ballon de plomb


« Répondre #30 le: 03 Juillet 2012 à 07:59:28 »

Le problème de l'Espagne c'est que leurs passes ne sont pas systématiquement vers l'avant, s'ils ne trouvent pas de solutions ils font la passe à 10 et reviennent parfois jusque chez le gardien pour mieux repartir. Ce qui me gonfle surtout c'est l'absence de Villa en pointe qui tentait sa chance de loin parfois, là on a l'impression qu'ils veulent tous rentrer dans le but avec le ballon (l'inverse est plus compliquée ^^) et c'est ce zeste de folie qu'apportait Villa qui manque vraiment à cette équipe
Journalisée
Dams13
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 9453


Dams vole pour vous, au ras du sol évidemment!


« Répondre #31 le: 03 Juillet 2012 à 09:00:17 »

qu'ils veulent tous rentrer dans le but avec le ballon (l'inverse est plus compliquée ^^)

Je pense que G.W. Bush l'a déjà tenté !
Journalisée
veddam
Part de loin...
Légendaire
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 15021


Loveboat Captain


« Répondre #32 le: 03 Juillet 2012 à 17:45:03 »

J'ai quand même tendance à penser que c'est le jeu des Espagnols qui donne cette impression de n epas forcr. J'ai remarqué que Pirlo ne fait pas beaucoup d'accélération non plus mais il est tout le temps en mouvement au petit trot. Pour moi, ils jouent vraiment comme on toréé, on tourne en attendant la faille, c'est une lente entreprise d'épuisement. Et je pense que le toro italien était déjà épuisé en entrant dans l'arène d'où des failles trouvées plus facilement.

Ceci dit, je continue à penser que l'Italie est dans le vrai avec son système de jeu.
Journalisée
Hyland
Ballon d'or
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3566


Stéphanois


« Répondre #33 le: 03 Juillet 2012 à 18:06:47 »

Je pense aussi que l'italie est dans le vrai, son parcours et son niveau de jeu plaident en sa faveur. Ca ne leur permettra pas de rivaliser avec l'espagne, car le jeu espagnol est le fruit de nombreuses années d'entrainements. Mais en dehors de l'espagne l'italie peut se frotter à n'importe quel adversaire européen avec des chances de succès. C'est un énorme progrès par rapport à 2010... Personnellement, il y a longtemps que je clame que les systèmes à une seule pointe ont montré leurs limites sur le plan offensif.

La principale inquiétude que j'ai pour l'italie, c'est l'âge de Pirlo, il a une très grande influence au milieu et quand il prendra sa retraite, son absence se fera sentir. L'autre inquiétude que j'ai concerne la capacité du sélectionneur italien à maintenir ce niveau de "solidarité" entre les joueurs et le jeu de l'équipe, vu que certains ont pris un sacré melon (Balotelli, pour ne citer que lui) . Quand tu as des "tôliers" comme Buffon/Pirlo, c'est un peu plus facile de les contenir (comme Zizou en EDF à l'époque) mais une fois ceux-là partis ça sera plus difficile.
Journalisée
Pages: 1 [2]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Plan du site et du forum - Consultez la charte UDE

logo_o2switch_grey_150.png

Recherche personnalisée
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide ! Skin UDE réalisé par Sparcool
Page générée en 0.098 secondes avec 26 requêtes.

-