Le Forum UDE - L'Essentiel de Football Manager, de Championship Manager et de l'Actu Football
Apparence du forum :

Ligue1, Le classement UDE Angers SCO AS Monaco AS Saint-Etienne En Avant De Guingamp Troyes Aube Champagne Football FC Lorient Bretagne Sud FC Nantes Atlantique GFC Ajaccio Girondins De Bordeaux Lille OSC Montpellier Herault SC OGC Nice Olympique Marseille Olympique Lyonnais Paris Saint Germain FC SC Bastia Stade Malherbe Caen Stade De Reims Stade Rennais Toulouse Football Club
Ligue2, Le classement UDE AC Ajaccio AJ Auxerre AS Nancy Lorraine Niort Clermont Foot Auvergne Dijon Football Cote D'Or Evian Thonon Gaillard FBBP01 FC Metz FC Sochaux Montbelliard Le Havre AC Paris FC Racing Club De Lens Red Star FC Stade Brestois Stade Lavallois FC Tours US_Creteil Valenciennes FC Nimes Olympique

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?



Pages: 1 2 [3]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Copa America 2011 - 43e édition  (Lu 13692 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
rico29
Un bon nantais est un nantais en Ligue 2 !
Légendaire
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 14987



WWW
« Répondre #40 le: 24 Juillet 2011 à 19:04:39 »

J'ai lu aujourd'hui que cette Copa America était une des plus pourries de l'histoire ? Tu confirmes chef ?
Journalisée
CelticGone
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6844


Seanchai itinérant


« Répondre #41 le: 24 Juillet 2011 à 22:44:13 »

Bah perso, je n'en ai pas vu assez pour parler d' "histoire" mais à mon niveau c'est effectivement la moins réussie.

Disons qu'on a eu du mal à reconnaitre le jeu sud-américain. Les "grands" (Brésil et Argentine) dont tous avait dit que ce serait encore la grande finale et qu'ils assureraient le spectacle grâce à leur pléiade de stars ont plus que déçu. Le Mexique n'a pu envoyer qu'une équipe composée de jeunots suite eux diverses histoires de suspension (dopage, incident des prostitutés) ajoutées à la Gold Cup. Finalement seul les Uruguayens ont vraiment tenu leur rang.

Derrière, ça n'a tout simplement pas le niveau technique même si ça conserve la même grinta sud-américaine. Quand on voit que le Pérou, qui n'a certes pas démérité mais à qui l'on promettait l'enfer en raison des diverses blessures et d'un effectif loin d'être au top, finit 3e, ça veut tout dire ! Mes potes péruviens ont été les premiers surpris 

Rajouté à ce faible spectacle sur le terrain, un engouement très limité dans les tribunes (les Argentins n'ont pu se passionner pour cette Copa vu le jeu produit par l'Albiceleste et pour les autres pays, la crise a empêché les déplacements massifs de supporters).

Bref, c'est vraiment une édition ratée. Même si je suis vraiment content que l'Uruguay, qui est l'une de mes équipes SudAm préférée, soit sur le point de la remporter ! 
Journalisée
CelticGone
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6844


Seanchai itinérant


« Répondre #42 le: 24 Juillet 2011 à 22:57:13 »

Et c'est terminé !

L'URUGUAY est champion d'Amérique du Sud !

Score de 3 à 0 au final avec un but de Suarez (11') et un doublé de Forlan (41' et 89').

 
Journalisée
CelticGone
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6844


Seanchai itinérant


« Répondre #43 le: 25 Juillet 2011 à 19:13:18 »

FINALE

Dimanche 24 Juillet 2011
Uruguay 3 - 0 Paraguay

<a href="http://www.youtube.com/v/kHcf95V1Yh8&rel=1" target="_blank">http://www.youtube.com/v/kHcf95V1Yh8&rel=1</a>
Journalisée
CelticGone
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6844


Seanchai itinérant


« Répondre #44 le: 25 Juillet 2011 à 19:32:25 »

Meilleur joueur du tournoi

Luis Suárez - Uruguay



Meilleur buteur du tournoi

Paolo Guerrero - Pérou - 5 buts

Suivent Luis Suárez (Uruguay - 4 buts) et Sergio Agüero (Argentine - 3 buts)



Meilleur jeune joueur du tournoi

Sebastián Coates - Uruguay - 20 ans



Meilleur gardien du tournoi

Justo Villar - Paraguay



Trophée du fair-play

Uruguay
Journalisée
CelticGone
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6844


Seanchai itinérant


« Répondre #45 le: 25 Juillet 2011 à 19:51:42 »

Et pour conclure cette Copa qui aura été pour le moins... étrange, on va dire ça comme ça, quelques stats et anecdotes.

Le Paraguay doit être l'une des seules équipes à être arrivée en finale sans gagner un seul match comme nous l'avait dit Naka. Ils finissent donc 2èmes en ayant un bilan de 5 nuls et 1 défaite en 6 matchs  
Si un classement par points devait être fait sur tous les matchs de la Copa, le Paraguay finirait 9ème, juste devant les équipes éliminées au premier tour !

L'Uruguay remporte sa 15e étoile en Copa America et devient par la même l'équipe la plus titrée. Ils l'étaient déjà mais en compagnie de l'Argentine qui avait également remporté 14 éditions passées.

Petit hommage à Diego Forlán qui est un joueur que j'apprécie tout particulièrement. Très ému après le match, il a révélé que cette récompense avait pour lui une saveur particulière. En effet son grand-père a déjà remporté la compétition en tant que sélectionneur (1959, 1967) et son père en tant que joueur (1967). La boucle est bouclée avec Diego... en attendant Diegito  

Cette Copa aura été l'une des plus pauvres en but, ce qui sort de l'ordinaire dans une compétition sud-américaine. Une moyenne de 2 buts par match seulement (pour info celle de 2007 avait une moyenne de 3.31 buts par match ce qui est plus proche de la tradition  ).

Journalisée
CelticGone
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6844


Seanchai itinérant


« Répondre #46 le: 25 Juillet 2011 à 19:56:35 »

Petit article du site FIFA.com qui résume assez bien les TOPS, les BOFS et les FLOPS de cette Copa.

Citation
LES TOPS

Uruguay
La Celeste a remporté son 15e titre, nouveau record (un de plus que l'Argentine), en affichant une progression constante. Moyenne lors du premier tour, elle a livré un match très tactique face à l'Argentine (1-1 a.p., 5-4 t.a.b.) avant de surclasser le Pérou (2-0) et le Paraguay (3-0). Elle a fini par exceller dans toutes ses lignes, du gardien Muslera aux attaquants Forlan et Suarez (élu meilleur joueur), en passant par la défense dirigée par le capitaine Lugano et l'entrejeu du suractif Arevalo Rios. La consécration d'une génération dorée et de la méthode d'Oscar Tabarez.

Gardiens
Les gardiens auront davantage brillé que les attaquants. Le Paraguayen Villar a éteint les vedettes brésiliennes lors d'un quart de finale héroïque (0-0 a.p., 2-0 t.a.b.), l'Uruguayen Muslera a écoeuré les stars argentines en quart, le Vénézuélien Vega s'est révélé dans son style peu académique et le Péruvien Fernandez a allié arrêts et baraka.

Guerrero
Le Péruvien a fini meilleur buteur du tournoi (5 buts), devant Suarez (4) et Agüero (3). En pointe, il a fait preuve d'un réalisme maximal sur des contre-attaques rapides, et offert les passes décisives sur deux des trois autres buts de son équipe, 3e, qui retrouve le haut niveau après avoir touché le fond (dernière des éliminatoires au Mondial-2010).

Venezuela
Terminée, l'historiette du Petit Poucet: la Vinotinto a vécu le tournoi le plus grisant de son histoire avec une place dans le dernier carré (4e), en doublant le nombre de ses victoires (désormais quatre). L'équipe du sélectionneur Cesar Farias et du capitaine Arango a même dominé le Paraguay en demi-finale (0-0 a.p., 3-5 t.a.b.), touchant trois fois les poteaux.


LES BOFS

Messi
Après deux prestations ternes, le double Ballon d'Or s'est réconcilié avec le peuple argentin en faisant étalage de sa classe barcelonaise, en dépit d'une pression énorme. Mais s'il a effectué trois passes décisives, il n'a pas marqué et n'a pu faire basculer le quart de finale contre l'Uruguay.

Paraguay
"Sur le plan statistique, c'est bien, on est arrivé en finale, c'est très important pour nous. Mais sur un plan footballistique, nous avons décliné tout au long du tournoi": le sélectionneur Gerardo Martino a parfaitement résumé le parcours d'une équipe finaliste sans avoir gagné le moindre match.

Colombie, Chili
La plupart des sélectionneurs ont fait part de leur préférence pour l'une de ces deux équipes, leaders de leurs groupes avec 7 points. Avec de l'allant offensif, une utilisation des ailes et des attaquants redoutables (Falcao et Alexis Sanchez), les Cafeteros de "Bolillo" Gomez et la Roja de Claudio Borghi ont séduit sans toutefois conclure: l'élimination dès les quarts par des outsiders (Pérou et Venezuela) révèle leur naïveté.


LES FLOPS

Brésil
La Seleçao, qui avait remporté quatre des cinq derniers titres, est partie dès les quarts sur la honte d'avoir raté ses quatre tirs au but contre le Paraguay. Le quatuor offensif formé par Ganso, Robinho, Neymar et Pato n'a été efficace que face au faible Equateur (4-2), et emballant par moments contre les Guaranis, mais inefficace. La "progression" vantée par Mano Menezes aura été trop lente.

Argentine
L'Argentine n'a gagné qu'un match: contre une équipe de jeunes (Costa Rica, 3-0). Elle n'a pu se montrer à la hauteur des attentes de tout un pays, ni de son effectif étoilé, ni du jeu "à la Barça" prôné par Sergio Batista. Le "tout pour Messi" a aussi déchargé ses coéquipiers de leurs responsabilités.

Bagarre Venezuela-Paraguay
Joueurs et membres des staffs confondus, les délégations du Venezuela et du Paraguay se sont livrées à une bagarre générale à l'issue de leur demi-finale. Confondant.
Journalisée
CelticGone
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6844


Seanchai itinérant


« Répondre #47 le: 25 Juillet 2011 à 20:16:35 »

Je ne suis pas d'accord avec l'article sur un point. Lorsqu'il parle de "génération dorée" pour l'Uruguay. Pour moi le Brésil a une génération dorée, l'Argentine de même, et leurs plus grandes stars paradent à grands coups de millions sur les terrains des équipes les plus prestigieuses du continent européen (Barcelone, Real, Inter, ...).
Si l'on prend le 11 de départ des Uruguayens en finale, on trouve des joueurs qui jouent dans de très bons clubs comme Forlan (Atlético Madrid), Suarez (Liverpool), Álvaro Pereira (Porto), Martín Cáceres (Séville) mais peut-on vraiment parler de "top club" ?
Les autres cités sont le gardien Muslera (rejoint Galatasaray cet été), le capitaine Diego Lugano (Fenerbahçe) et encore mieux, le milieu Egidio Arévalo Rios (Botafogo, rejoint Tijuana cet été). On ne les a jamais considéré comme des "perles" ou une "génération dorée" jusqu'à présent, au mieux comme un très bon outsider. Ce n'est pas pour le faire une fois la Copa remportée, d'autant que ça gâche un peu du plaisir.

Car je ne nie pas que de voir triompher le besogneux Uruguay et son sélectionneur Oscar Tabarez en lieu et place des "déjà arrivés" Brésil et Argentine me comble de joie (Uruguay 1er et Pérou 3e - On me l'aurait dit avant le début de la compétition j'aurais signé des deux mains  ).
Journalisée
Pages: 1 2 [3]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Plan du site et du forum - Consultez la charte UDE

logo_o2switch_grey_150.png

Recherche personnalisée
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide ! Skin UDE réalisé par Sparcool
Page générée en 0.072 secondes avec 22 requêtes.

-