Le Forum UDE - L'Essentiel de Football Manager, de Championship Manager et de l'Actu Football
Apparence du forum :

Ligue1, Le classement UDE Angers SCO AS Monaco AS Saint-Etienne En Avant De Guingamp Troyes Aube Champagne Football FC Lorient Bretagne Sud FC Nantes Atlantique GFC Ajaccio Girondins De Bordeaux Lille OSC Montpellier Herault SC OGC Nice Olympique Marseille Olympique Lyonnais Paris Saint Germain FC SC Bastia Stade Malherbe Caen Stade De Reims Stade Rennais Toulouse Football Club
Ligue2, Le classement UDE AC Ajaccio AJ Auxerre AS Nancy Lorraine Niort Clermont Foot Auvergne Dijon Football Cote D'Or Evian Thonon Gaillard FBBP01 FC Metz FC Sochaux Montbelliard Le Havre AC Paris FC Racing Club De Lens Red Star FC Stade Brestois Stade Lavallois FC Tours US_Creteil Valenciennes FC Nimes Olympique

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?



Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Foot Revival] Le 20 septembre  (Lu 5612 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
noeste
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7175


« le: 20 Septembre 2007 à 12:37:15 »

Aujourd’hui nous allons parler tactique, si l’on peut dire que le Catenaccio était la marque de fabrique d’Hellenio Herrera, que le Football Total était le produit de Rinus Michels, alors le fameux « Kick and Rush » si british est symbolisé par un entraîneur : Nigel Clough.


Ca fait aujourd’hui 3 ans que Nigel Clough est mort, le 20 septembre 2004 à Derby d’un cancer a qui il n’a pu tenir tête contrairement au reste de sa vie.

Revenons sur cette immense personnalité du football anglais …

Nigel Clough avant d’être entraîneur était joueur de football, sa carrière commença en 1952 à l’âge de 16ans, il est attaquant dans le club de Middlesbrough, situé dans le nord de l’Angleterre.


Le club joue en 2nde division et il se fait remarquer par son efficacité devant le but, malheureusement il fait aussi parler de lui pour son caractère bien trempé, il a un égo énorme et n’hésite pas à remettre en question ses coéquipiers en public.
Lors de sa première saison, alors qu’il n’a pas encore ses 17 ans, il demande à être transférer vers un club plus ambitieux, car il trouve que l’effectif n’est pas à son niveau.
Les dirigeants de Middlesbrough préfèrent ne pas le prendre au sérieux et calme le jeu vis-à-vis du reste de l’équipe afin de le voir continuer à jouer pour eux.


Les saisons passent et il marque but sut but pour son club, 204 exactement en 222 matchs durant 9 saisons, il obtient le brassard de capitaine après l’avoir recommandé à son entraîneur, contre l’avis général de toute l’équipe qui ne le supporte plus et qui n’hésitera pas à se mettre en grève pour annuler cette décision.

En 1961, il quitte le club en prétextant qu’il ne peut plus rien faire pour lui, si celui-ci ne se donne pas les moyens de ses ambitions personnelles.


Il signe donc à Sunderland, qui joue aussi en 2nde division, mais avec un président qui lui déroule le tapis rouge, cette expérience se révélera très difficile, lors d’un match de championnat l’année suivante, il est gravement blessé au genou.

Le diagnostic des médecins est sans appel, il n’est plus en mesure de jouer au football, Nigel Clough ne l’entend pourtant pas de cette oreille, il décide qu’il reprendra coute que coute, pendant près de deux ans, il se bat contre son corps afin de revenir sur un terrain … et en 1964, il y parvient, malheureusement pour lui, Sunderland a entre temps été promu en 1ère division, le niveau de jeu est largement plus difficile, Nigel doit admettre au bout de 3 matchs qu’il n’est plus en mesure de jouer pour son club et prend sa retraite de joueur à 28 ans.

Il aura tout de même marqué plus de 250 buts en environ 270 matchs avec ses deux clubs, il sera sélectionné 2 fois avec l’équipe d’Angleterre. Ce qui reste tout de même une carrière honorable en tant que joueur.
Journalisée

noeste
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7175


« Répondre #1 le: 20 Septembre 2007 à 12:39:45 »

Cette fin de carrière précoce lui donnera l’occasion de devenir le plus jeune entraîneur du football anglais à l’époque, puisqu’il reprendra dans la foulée, à l’âge de 29 ans le club d’Hartlepool évoluant alors en 4ème division du championnat anglais. 


Brian Clough fait ses armes sur le banc d’Hartlepool United durant deux saison avant de rejoindre Derby County en 1967, c’est avec ce club qu’il va réellement créer sa légende.

Derby County évolue lors de sa prise de fonction en seconde division, l’effectif n’est pas brillant, mais Nigel Clough va y imposer ses règles, et se forger une réputation de coach intransigeant, grâce à son charisme et à ses méthodes peu conventionnelles, il va tirer le meilleur de son effectif.


Rejoint par Peter Taylor, qui l’avait cottoyé lorsqu’ils évoluaient ensemble à Middlesbrough et connaissait le personnage, Derby devient champion de D2 en deux saisons, puis Clough offrit à Derby County son premier titre de champion d’Angleterre en 1971 et se hissa dans la foulée jusqu'en demi-finale de la coupe des Champions.

Nigel était devenu un entraîneur reconnu en Angleterre, il avait su tirer le meilleur de ses joueurs, quelqu’un capable de faire beaucoup avec peu de moyen. Mais sa personnalité atypique étant son point faible puisqu’il quitte l’année suivante Derby County sur un coup de gueule, en froid avec son président Sam Longson qui le trouvait trop envahissant.

Mais ce n’était pas l’avis de ses joueurs qui lui vouaient un profond respect pour ce qu’ils leur avaient permis d’atteindre, les joueurs ont cherché en vain à convaincre le président de le rappeler mais sans succès.

Toujours accompagné de Peter Taylor, son fidèle adjoint, Nigel Clough va faire des choix discutables en acceptant de reprendre des clubs en difficulté et sans aucun projet concret, il va donc passer par Brighton, puis Hove Albion et enfin Leeds United avec lequel il ne restera que 44 jours avant d’être viré, mais emmenant tout de même l’équipe jusqu’en finale de la cup en fin d’année 1974.


C’est alors qu’une décision va radicalement changer le paysage du football anglais, nous sommes en janvier 1975, Nigel Clough est sans club depuis peu de temps, les dirigeants d’un club cherchent des solutions pour aider leur club à sortir de l’ombre, il s’agit de Nottingham Forest.

A cette époque, Nottingham est un club modeste qui végète en deuxième division, le comité de direction du club souhaite redorer un blason peu habitué au succès, la décision est prise de nommer Nigel Clough assisté de Peter Taylor au commande de l’équipe.


Le message est simple, faire aussi bien qu’avec Derby County, le grand rival de Nottingham Forest, le club a sûrement des moyens plus limités que Derby, mais Clough a les mains entièrement libres et ça le motive encore plus.
Journalisée

noeste
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7175


« Répondre #2 le: 20 Septembre 2007 à 12:42:10 »

Nous sommes en plein milieu des années 70, et le football de l’époque est orienté autour de 4 concepts de jeu :

Le football total des hollandais, sous l’impulsion de Rinus Michels, l’Ajax d’Amsterdam a imposé une tactique globale où l’équipe joue d’un bloc, défendant et attaquant tous ensemble.

Le football festif, essentiellement pratiqué par des équipes sud-américaines comme le Brésil, basé sur un jeu ludique où l’objectif est de se faire plaisir en offrant du spectacle au public sans forcement chercher à gérer un résultat.

Le réalisme allemand, basé sur une bonne technique mais surtout un pressing constant via une grande débauche d’énergie afin de toujours pousser l’adversaire à la faute.

Et enfin le fameux ‘Kick and rush’ que l’on pourrait traduire par ‘Dégage loin devant et fonce ‘ si typique du football anglais, c’est sur cette conception que Nigel Clough va baser sa tactique, pas par choix mais par obligation, jusqu’à présent les effectifs qu’il a eu sous ses ordres n’étaient pas suffisamment doués pour faire autre chose.

Les consignes générales étaient simples, lorsque le ballon approche de trop de nos buts, dégagez comme vous le pouvez.
Messieurs les défenseurs si vous en avez les moyens essayez de relancer proprement dans l’axe directement sur nos attaquants, pour vous les milieux votre rôle est d’empêcher l’adversaire de construire son jeu, si vous êtes bien placés, tirez au but, les attaquants vous savez ce que vous avez à faire, marquer, peu importe comment l’essentiel est de marquer un but de plus que les autres.
Quant à toi, en parlant du gardien Peter Shilton, tu arrêtes toutes les attaques que les autres n’ont pas pu éviter.

[youtube=425,350]bEeLEQjcIfs[/youtube]

Nigel Clough devient donc l’entraîneur de Nottingham, il dresse un bilan sévère de son effectif sans cacher aux joueurs ce qu’il pense d’eux, alors qu’on aurait pu craindre une réaction négative de leur part, c’est tout le contraire qui se produit, les joueurs sont remontés à bloc, bien décidés à montrer à leur entraîneur qu’il s’est trompé, tant mieux c’est exactement ce qu’il cherchait à provoquer …

Cette gestion des joueurs va s’avérer payante, car effectivement l’effectif est très juste en qualité et en quantité, mais 18 mois après sa prise de fonction, Nottingham accède à la 1ère division en remportant le championnat de seconde division.


Mieux l’équipe fait bonne figure lors de sa première saison au plus haut niveau, cependant les journalistes qui cherchent à comprendre ses méthodes, finissent par admettre que c’est plus un dictateur qu’un coach sur le terrain, mais aussi étrange que cela puisse paraître, ses joueurs sont sous le charme et accepte cette relation avec respect et plaisir.

De son côté, Nigel Clough n’acceptant pas d’être jugé sur son comportement ou ses méthodes, se permet d’être arrogant et désagréable au point de diviser le pays en deux à son sujet. Entre les fans et les anti-Clough qui craignent que son image ne devienne l’image de tous les anglais vis  à vis du reste du monde, les quolibets fusent.

[youtube=425,350]39MFBsAOVV0[/youtube]

Mais l’objectif est tout autre, il cherche à canaliser toutes les pressions de l’équipe sur sa personne afin de pouvoir contrôler au mieux ses joueurs, avec de la réussite puisque Nottingham est sacré champion d’Angleterre au bout de trois saisons, gagnant au passage la coupe de la ligue la même année avec aux commandes Nigel Clough.
Journalisée

noeste
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7175


« Répondre #3 le: 20 Septembre 2007 à 12:45:19 »

Ce succès fulgurant le pousse à élever ses ambitions pour le club, on en vient à parler d’Europe.

L’année suivante, peu d’observateurs pensent que Nottingham aura les moyens de bien représenter le pays sur la scène européenne et compte plus sur Liverpool, mais c’est sans compter sur le formidable pouvoir de motivation de son coach, ainsi que sur le nez du manager.
En effet c’est en 1979 que choisit Clough pour recruter à prix d’or Trévor Francis, la somme de 1 ,5 millions est annoncée, c’est la première fois que cette barre est atteinte, mais Clough s’en moque, il a recruté celui qui symbolisera plus tard la fabuleuse génération de Nottingham.


Les spécialistes du football anglais sont obligés de reconnaître une autre qualité à Nigel Clough en plus de celle de recruteur émérite, c’est celle de tirer le meilleur de ses hommes en se basant sur des critères que peu à l’époque jugeaient utiles, le courage et la détermination, que seul Clough arrivait à transformer en or sur un terrain.

Fort des ces qualités, Nottingham allait réaliser un record historique pour l’époque, celui de rester invaincu pendant 42 matchs consécutifs, que seul le club d’Arsenal a depuis réussi à battre.


Mais l'Europe allait également se mettre à connaitre Nottingham Forest, après avoir éliminé Liverpool, double tenant du titre, au premier tour, le club de Clough et Taylor enchaîne sur une victoire en Coupe des clubs champions, l’ancêtre de la Champions League, face aux Suédois de Malmö.

[youtube=425,350]6eGEwblZKss[/youtube]

Même si Liverpool avait perdu son trophé, il revenait tout de même au pays …

[youtube=425,350]mvKq73jk8rY[/youtube]

Puis renouvela son exploit l’année suivante, en 1980 face au FC Hambourg de Keegan et Magath.

[youtube=425,350]EiWFMAf2rH0[/youtube]

Journalisée

noeste
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7175


« Répondre #4 le: 20 Septembre 2007 à 12:48:16 »

Au sein de cette équipe allait se révéler des joueurs comme Trévor Francis, Archie Gemill, John Robertson, Peter Shilton, Tony Woodcock, Garry Birtles, Martin O'Neill et Viv Anderson le premier joueur noir à porter le maillot national anglais.

Gemill   

Robertson   
Shilton   
Woodcock   
O’Neill   
Anderson      

L’Angleterre et l’Europe étaient aux pieds de la bande de Clough, qui finiront par le croire en chantant une chanson :

Forrest tient le monde entre ses mains !

[youtube=425,350]FIECfSHQZNA[/youtube]

L’exploit de Clough est incroyable, malgré un effectif inférieur sur le papier à la plupart des clubs européens, la maîtrise tactique et la motivation de son équipe faisait la différence.
Journalisée

noeste
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7175


« Répondre #5 le: 20 Septembre 2007 à 12:53:29 »

Nigel Clough va au final diriger son équipe de Nottingham Forest durant 18 années, l’effet de surpise ayant disparu par la suite, il a eu plus de mal à maintenir son équipe au plus haut niveau, seul depuis 1983, Peter Taylor ayant finalement céder devant le caractère bien trempé du manager, mais il continua à procéder avec la même gestion son club, en touchant certaines limites, mais en découvrant de nouveau des joueurs totalement inconnu réalisant au passage des plus values importante pour le club.

Roy Keane en est le meilleur exemple, considéré comme un fou furieux, seulement capable de faire du mal à ses adversaires en Irlande, il sera acheté 3,5 millions de livres par Manchester United alors que Clough l’avait attiré à Nottingham pour quelques 20 000 livres trois ans auparavant.


Mais la maladie ayant pris le dessus sur Clough, surement lié à ses abus alcoolisés, il n’avait plus la force de donner à son club, l’énergie nécessaire pour continuer de se battre, il quitta donc en larmes son club sur une dernière défaite synonyme de relégation après une saison catastrophique, juste quelques semaines avant l’inauguration de la lucrative Premier League.


Ce fut le commencement d’une descente aux enfers pour le club des Midlands. Nigel Clough quitta un club à qui il avait donné un titre de champion d’Angleterre, deux coupes des champions, un supercoupe d’Europe et 4 coupes de la ligue anglaise et surtout un club connu mondialement.
Toute sa vie, Clough n’a jamais laissé les gens indifférents et pendant ses moments difficiles à Middlesbrough il a pu compter sur son amitié avec le gardien Peter Taylor, également partenaire dans ses triomphes en tant que manager.

L’homme était aussi connu pour ses citations que pour ses exploits en tant que manager :

Il dira à propos du jeu à longue balle, une des phrases des plus poétiques du football : "Si Dieu avait décidé de nous faire jouer dans les nuages, il n'aurait pas mis de pelouse sur le sol ..."

"Je ne dirais pas que j’ai été le meilleur entraîneur, mais j’étais dans les meilleurs, c’est certain"

"Marcher sur l’eau ? Je suis sur que la majorité des gens pensent qu’au lieu de la boire, j’aurais du en mettre plus dans mon verre, et ils ont absolument raison" à propos de ses problème d’alcool.

"On en parle pendant 20 minutes et on décide que j’ai raison" à propos d’un joueur en désaccord avec lui.

Enfin "Ne m’envoyez pas de fleurs quand je serais mort. Si vous m’aimez, envoyez-les tant que je suis encore en vie ! »

Après sa retraite, Clough fut confronté à de sérieux problèmes d'alcool, il écrivit deux autobiographies à succès : mélange typique d'anecdotes  nostalgiques et de franches opinions. Rendant hommage à la "belle et brillante" équipe d’Arsenal dirigé par Arsène Wenger pour avoir battu son record d'invincibilité.

Rappelant que son seul regret étant de ne pas avoir pu diriger la sélection nationale, mais à sujet Trévor Francis qui était son relais sur le terrain déclara :

« La personnalité de Nigel, l’ayant sans doute desservi, la FA n’aurait jamais pu supporter son comportement mais c’est ce qui faisait son génie. »

Après avoir subi une première greffe du foie quelques années auparavant, le manager à la poigne de fer (un jour il frappa Roy Keane futur capitaine d'United), allait résister le plus possible à la maladie, mais finit donc par s'éteindre d'un cancer de l'estomac.



Journalisée

noeste
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7175


« Répondre #6 le: 20 Septembre 2007 à 12:59:26 »

Ce fut un triste jour pour le football anglais. De nombreux fans se déplacèrent pour lui rendre un vibrant hommage lors de son cortège funèbre, pour les anglais il est un entraîneur qu’on estime encore et qu’on prend toujours en exemple à ce jour.

[youtube=425,350]p_oGFXon9OA[/youtube]



Journalisée

noeste
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7175


« Répondre #7 le: 20 Septembre 2007 à 13:02:17 »



D’ailleurs, cette année le cinéaste anglais, Stefen Frears, réalisateur de «The Queen » consacrera son prochain film, "Bloody United" à Brian Clough, au moment de l’épisode le plus douloureux de sa carrière, lorsque il fut limogé de la prestigieuse équipe de Leeds United, au bout de 44 jours seulement, après son entrée en fonction sous la pression des joueurs stars du club. Leeds United (rebaptisé " Bloody United ") devint aussitôt la bête noire du bouillant Clough.


Il reste pour beaucoup un génie, un faiseur de miracle ... une légende !

Journalisée

kelepok
Une partie de Monopoli ?
Légendaire
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5577


Rédacteur en chef de l'Ici UDE.


« Répondre #8 le: 20 Septembre 2007 à 13:38:26 »

Waaaaahouuuu ça vallait le coup d'attendre midi !

Superbe Rivival mon petit Noeste ! 
Journalisée

Le canard des stories UDE :


Cliquez sur la bannière pour nous lire !

Dams13
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 9453


Dams vole pour vous, au ras du sol évidemment!


« Répondre #9 le: 20 Septembre 2007 à 14:28:37 »

magnifique Noeste je comprends pourquoi tu nous as fait attendre jusque midi


Journalisée
Sirus
Légendaire
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7817



« Répondre #10 le: 20 Septembre 2007 à 14:29:43 »

Tu m'a appris beaucoup de chose noeste car je ne connaisais pas Brian Clough Magnifique Revival
Journalisée

Un club pour une passion:


Malonapi
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 10763



WWW
« Répondre #11 le: 20 Septembre 2007 à 15:42:30 »

Tu m'a appris beaucoup de chose noeste car je ne connaisais pas Brian Clough Magnifique Revival

Tu t'es fait "clougher" sur place...

Au fait, Steph, je croyais que clough était un gâteau yougoslave, non?

Merci pour le souvenir de Trévor Francis, un grand buteur...

Cette fois, je sors... 
« Dernière édition: 20 Septembre 2007 à 18:02:52 par Malonapi » Journalisée

Sirus
Légendaire
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7817



« Répondre #12 le: 20 Septembre 2007 à 17:21:29 »

Tu t'es fait "clougher" sur place...

Oui j'étais à la masse sur ce coup là
Journalisée

Un club pour une passion:


Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Plan du site et du forum - Consultez la charte UDE

logo_o2switch_grey_150.png

Recherche personnalisée
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide ! Skin UDE réalisé par Sparcool
Page générée en 0.092 secondes avec 23 requêtes.

-